Chap. 27 : La Sagesse d’Alpha

Dansla tanière régnait une douce chaleur. Alpha allongée sur un épais tapisd’herbes sèches se laissait aller tandis que ces huit affamés la tétaientgoulument. Quelle voracité ! Quelle vigueur !

Elleétait heureuse que sa dernière portée soit aussi bien réussie. Le maîtrepouvait être fier de son travail. Comme il était différent de ceux dont samémoire génétique gardait le souvenir.

Ellesoupira profondément, poussa du bout de son nez le petit dernier qui avaittoujours un peu de mal à se faufiler au milieu de ses frères et sœurs. 

-Allez,vas-y, prends ta part, il te faut devenir grand et fort pour servir ce maître. 

Ilémit un léger cri et attrapa le mamelon. Il était très différent, prenait sontemps, savourait cet instant auprès de sa mère, un peu comme un petit d’homme,elle ressentait pour lui une tendresse particulière. 

Darkhanentra à ce moment-là. Il apportait un énorme poulet qu’il déposa juste devantla louve. Avant de s’asseoir, observant le manège des loupiots.

 -Tiens,mange, ces chenapans vont finir par t’épuiser. 

-Merci,mais après eux tu sais bien qu’il n’y en aura plus, répondit-elle tristement. 

-Allons,le Maître a demandé de tes nouvelles. Il ne se sert pas encore de son pouvoirde manière instinctive. Il a beaucoup à apprendre et peu de temps pour yarriver. Cela m’inquiète par moment, même si je sais que les dieux ne l’ont paschoisi au hasard, soupira-t-il en s’allongeant la tête sur ses pattes. 

-Tudevrais avoir plus confiance dans le destin, le maître vient juste dem’approcher il y a quelques minutes. Il n’est pas comme ses prédécesseurs. Lorsde la naissance, il avait peur de ne pas savoir s’y prendre. Il ne s’impose paspar la force mais par la persuasion.

Ilest beaucoup plus puissant que tu l’imagines, Darkhan, et que lui-même en estconscient. Ce respect de la vie qu’il vient d’acquérir renforce son pouvoir ets’il développe de la compassion envers ses ennemis, il sera le plus puissantMaître des Loups de tous les temps.

 -Allons,Alpha, ceci n’est qu’utopie ! grogna le chef de la meute, un loup ne peutêtre magnanime ! Nous sommes des prédateurs ! Nos ennemis nous lestuons sans pitié ! Notre Maître est un exemple pour nous, commentpourrait-il laisser la vie sauve à un adversaire ? 

Ilse leva et se mit à tourner en rond, en proie à une grande confusion. Tout aulong de cette première journée d’apprentissage, il avait vu son Maître, cethumain d’un autre monde souffrir en serrant les dents, écouter les remarques dela Reine, en tenir compte et recommencer encore et encore. Il ne s’était jamaisplaint, animé d’une volonté qui forçait l’admiration du vieux loup qu’il était. 

Lesaffamés repus s’étaient reculés devant l’accès d’humeur de leur aîné, seul ledernier restait confortablement installé contre le ventre, nullement effrayé. 

-Commentet quand je ne le sais pas, peut-être jamais, mais réfléchis Darkhan, le destinest tracé et qu’il ait été là pour m’aider à mettre au monde ma dernièreportée, ne peut être une coïncidence. 

Alphaavait cette sagesse des vieilles louves qui ont beaucoup vécu, souffert dansleur chair et dans leur cœur en voyant mourir leur progéniture parfois tropjeune. Il devait bien reconnaître qu’une nouvelle ère était en train de poindreet qu’ils allaient en être les acteurs à part entière. 

-Demainsera encore une dure journée pour le Maître et toi, tu dois te reposer, laisseles autres femelles s’occuper des petits ! 

-Jeferais comme tu le veux. Mais, laisse moi celui-là, il n’est pas comme lesautres. Au premier abord il a l’air plus chétif et plus timide, mais je ne lecrois pas. Vois comme il est calme alors que tu t’agites. 

-Oui,tu as raison, ce n’est pas courant, répondit le chef et grognant avec un légermécontentement devant ce qu’il prenait pour de l’insolence. Mais, le jeune loupbaissa la tête et la queue en soumission, par déférence mais sans crainte.Darkhan inclina son museau vers lui, le renifla et le fixa. 

-Laisse-moile sonder, Alpha ! 

-Non !C’est au Maître de le faire ! Maintenant c’est à lui de prendre cetteresponsabilité, tu le sais Darkhan !

 -Bien,nous verrons  grommela-t-il, dormonsmaintenant.

Leave a Reply